Ce blog est consacre aux voiliers de bassin et à leur (re)-construction.

This blog is dedicated to pond yachts and their (re)-building.

mardi 18 août 2015

Camomé : libéré !

Le moment toujours émouvant ou l'on libère la coque de son chantier.
Poids :  550 grammes, ce qui correspond bien à ce qui était attendu.

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas un expert en construction de bateau ni de voilier d’ailleurs mais je trouve cette besogne impressionnante du fait qu’au début tu pars d’un grand bout de bois puis tu découvres un voilier qui prend naissance petit à petit au bout de quelques gouttes de sueur. C’est un moment assez palpitant je l’avoue.

    RépondreSupprimer